L' Hyperthermie Magnétique

       L'hyperthermie magnétique est le principe par lequel, des nanoparticules pénètrent dans des cellules tumorales et sous l'action de champs électromagnétiques, ces nanoparticules s'échauffent et donc entrainent la mort de la cellule. On sait qu'une cellule cancéreuse commence à mourir lorsque leur température s'élève au-dessus de 43°C.

 

        Pour utiliser l'hyperthermie magnétique, il faut d'abord créer des nanoparticules, d'environ 70nm) à base de fer, de nickel ou de cobalt, ces éléments ont la particularité d'être ferromagnétiques( c'est-à-dire que ce sont des corps qui ont la capacité de s'aimanter très fortement sous l'effet d'un champ magnétique extérieur). Du fait de leur petite taille, ces nanoparticules sont sujettes au phénomène de superparamagnétisme( l'aimantation de ces grains est nulle et donc il est possible de les aimanter sous l'effet d'un champ magnétique extérieur), appelés cycles d'hystérésis. Ces nanoparticules sont enrobées d'un polymère qui les rend invisibles au système immunitaire et de molécules dont raffolent les cellules cancéreuses. Elles sont injectées, à proximité des cellules cancéreuses, ces dernières les absorbent grâce aux molécules qui les entourent. Les nanoparticules ferromagnétiques se trouvant dans le sang, puis dans la cellule forme ce que l'on appelle un ferrofluide. Elles bougent, se déplacent aléatoirement, un phénomène appelé mouvement brownien.

         Puis il y a injection d'un champ magnétique (lchamp magnétique est une grandeur ayant le caractère d'un champ vectoriel. Un champ magnétique est produit par les aimants permanents et un courant électrique, c'est-à-dire le déplacement dans l'espace de charges électriques, ainsi que la variation temporelle d'un champ électrique. La présence de ce champ se traduit par l'existence d'une force agissant sur les charges électriques en mouvement (dite force de Lorentz), et divers effets affectant certains matériaux ( ferromagnétiques dans notre cas). Lorsque le champ magnétique est appliqué, les nanoparticules effectuent une rotation physique afin de s'aligner avec le champ magnétique. Ceci est dû au couple généré par l'interaction entre le champ magnétique et l'aimantation de la particule, comme dans une boussole. On assiste à l'hystérésis.

        Donc les nanoparticules permettent de produire une élévation de la température au sein de la cellule cancéreuse, jusqu'à environ 44°C sous l'action du champ magnétique, ce qui est suffisamment élevé pour que la cellule meurt.

 magneto-1.gif

        L'hyperthermie magnétique est donc une solution très prometteuse pour la thérapie du cancer puisqu'elle permet de décimer les cellules cancéreuses sans abimer ou alors très peu les cellules saines voisines. Une équipe de chercheurs coréens de l'Université de Séoul, emmenées par Jinwoo Cheon ont réalisé un premier test sur des souris placées dans une bobine générant un champ magnétique alternatif pendant 10 minutes. Retirées des bobines, les souris ont été mises en observation. Au bout de 4 semaines, il n’y avait plus de trace de tumeurs. Ceci est donc une avancée très prometteuse étant donné que ces cellules étaient issues de cellules humaines!

Date de dernière mise à jour : 27/01/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site